En lumière, le mag de la transition écologique, par OVO Energy France

Tous nos articles

Au quotidien Innovation Featured

Le compostage, solution économique et écologique à la portée de tous !

Par Dina Hayan Le 7 janvier 2022
le-compostage-solution-economique-et-ecologique

Je composte, tu compostes, il/elle composte… Petits et grands, tout le monde peut s’y mettre ! Dans cet article, on vous explique les bases et les principes de ce procédé. Pour que le compostage n’ait plus aucun secret pour vous !

 

1. Le compostage, qu’est-ce que c’est ?

Le compostage est un procédé naturel qui permet de décomposer des résidus organiques comme des restes d’aliments ou des feuilles mortes par exemple. L’objectif est de créer un environnement où des micro-organismes (des petits insectes, des champignons ou encore des bactéries) vont pouvoir transformer les matières biodégradables en compost. Le produit obtenu de tout ce mélange sert d’engrais naturel. Finalement, c’est un procédé naturel qui permet de recycler les déchets organiques en les transformant en un “terreau fait-maison”, riche en minéraux. 

 

2. Un peu d’histoire  

Petite leçon d’histoire sur le compostage ! Figurez-vous que le compostage n’a rien de nouveau. Ce procédé remonte aux temps préhistoriques, à l’époque Néolithique plus particulièrement. Les hommes préhistoriques chassaient, cueillaient, mangeaient et jetaient leur nourriture directement sur place, dans la nature. Les déchets étant tous biodégradables, ils se décomposaient seuls sans problème. Le compostage est donc un procédé naturel qui existe depuis très longtemps ! Les pays d’Europe, avec l’Autriche notamment, ont été parmi les premiers à avoir remis ce procédé au goût du jour. 

 

3. Pourquoi est-il important de composter ? 

On composte pour soi mais aussi pour la planète ! En réduisant nos déchets alimentaires on réduit aussi les émissions de gaz à effet de serre. En effet, d’après le rapport 2021 du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) sur l’indice du gaspillage alimentaire, les déchets alimentaires à l’échelle mondiale engendrent entre 8 et 10% des émissions de gaz à effet de serre. C’est donc un enjeu de taille étant donné que la réduction du gaspillage alimentaire est une des solutions principales pour lutter contre le dérèglement climatique. En plus de faire du bien à la planète, vous faites du bien à vos plantes et à votre porte-monnaie !
Convaincu ? Alors lancez-vous, c’est parti !

 

4. Comment réaliser son compost ? 

La première chose à faire est de trouver le meilleur endroit où mettre son compost. À l’abri du soleil, sous un arbre de votre jardin par exemple. Le placer à l’ombre est important, car les micro-organismes ne supportent pas la chaleur. Si vous n’avez pas de jardin et que vous habitez en appartement, des solutions existent ! Vous avez le choix entre des bacs à compost d’intérieur ou des lombricomposteurs d’appartement. Voici une petite sélection faite par la team OVO Energy : 
- Un petit composteur de cuisine (20L)
- Un petit composteur d’intérieur (16L)
- Un pot de fleur composteur

  • Et pour vider mon bac à compost, comment je fais ? Figurez-vous que certaines communes mettent à disposition des bacs à composts dans leur centre-ville, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir s' il y en a près de chez vous !
  • Ensuite, il est important de savoir ce qu’on peut mettre et ce qu’on ne peut pas mettre dans son compost. Intéressons-nous donc à ce que ces petites bêtes aiment manger. La liste est longue ! Eh oui, ces insectes sont gourmands :
    - Des épluchures de fruits et de légumes (abîmés ou non)
    - Des restes de plats (riz, pâtes, etc.)
    - De l'essuie-tout
    - Des cendres de bois
    - Des coquilles d’œuf
    - Des fleurs fanées/mortes et résidus végétaux

composition-composte

 

  • Mais attention, ces petites bêtes ne mangent pas tout ! Eh oui, il s’avère qu’elles auraient un palais fin… Elles n’aiment pas :
    - Les sacs en plastique
    - Les litières (les déchets d’animaux domestiques de manière générale)
    - Les morceaux de viande avec des os (et les poissons avec des arêtes)
    - Les journaux-magazines
    - Les bois vernies ou peints
    - Les produits laitiers
    - Le pain rassis, quant à lui, est à bannir car il peut attirer les rongeurs.

  • Il est important que votre compost soit toujours humide car l'humidité facilite la dégradation des déchets. Mais attention ! Si vous humidifiez trop votre compost, il risque de dégager des odeurs, disons… 🥴 plutôt désagréables. 🤢 Trouvez un juste milieu. Pour cela, variez les types de déchets que vous mettez dans votre compost. Alternez entre produits humides comme des légumes, des sachets de thé, ou du marc de café par exemple et des produits secs comme des feuilles mortes, du carton, ou des fleurs fanées par exemple. 

cles-pour-un-bon-compost


  • Un autre conseil important à prendre en compte pour accélérer le compostage est de couper vos déchets en petits morceaux. Plus ils sont petits, plus vite ils seront mangés par les micro-organismes et les petits insectes. 

  • L'élément essentiel pour réussir un bon compost est son apport en oxygène. Essayez de déposer vos biodéchets en les éparpillant un maximum plutôt que de faire un tas. Votre compost a besoin d’air et c’est pour cette raison qu’il faut bien aérer les matières. La formation de blocs de déchets bloque l’air et vient empêcher la formation de l’oxygène. Or, l’oxygène favorise le développement des insectes et des micro-organismes, indispensables pour obtenir un bon compost. 

  • Enfin, soyez patients ! Pour que votre compost soit prêt, il faut compter 4 à 6 mois minimum. Pour savoir si votre compost est mûr, il doit avoir un aspect homogène et une couleur marron foncé. S’il dégage de la chaleur, c’est bon signe ! Le processus de compostage émet de la chaleur et c’est normal. La chaleur produite est liée à l’activité des micro-organismes. Si votre tas de compost n’émet pas de chaleur, alors il n’est pas assez humide. 

  • Une fois prêt, vous pouvez vous en servir pour votre jardin ou pour vos plantes, le donner ou encore le vendre. D’après une étude réalisée par Opinionway en février 2020 sur un échantillon de 1308 personnes qui pratiquent le compostage, 87% l’utilisent pour leur jardin ou pour leur plantes, 6% le donnent à leur voisins ou agriculteurs, 5% le distribuent à leur commune et 2% le vendent.

À vous de choisir où finira votre compost ! 

 

5. La France, future championne du monde de compostage ?

De nombreuses municipalités disposent d’ores et déjà de plusieurs services de compostage, ce qui permet de réduire les déchets alimentaires produits par les particuliers ou même les restaurants. Au-delà de réduire les déchets, le compostage permet également aux villes d’économiser de l’argent en réduisant les coûts d’élimination des déchets. Dans la commune d'Albi par exemple, une association connue sous le nom de La Recyclada se charge de collecter, à vélo, les biodéchets des restaurants de la ville pour les composter. A Rennes, trois femmes ont eu la même initiative. Elles sont connues sous le nom de “Rennes du Compost” et elles ont récolté près de 3 tonnes de déchets depuis le début de la création de leur association ! Encore plus innovant : la ville de Lyon a récemment lancé ses propres bornes à compost.

Si vous n’habitez ni à Lyon, Rennes ou Albi, vous devez sûrement vous demander comment faire. Pas de panique, des solutions pour composter près de chez vous existent ! Voici un moyen très rapide et efficace de répondre à votre question : le site internet jecomposteenville vous permet de trouver le bac à compost le plus proche de chez vous. 

 

bac-a-compost-pour-compostage

Commune de Clelles dans le département de l’Isère

N’hésitez pas à initier vos enfants à la pratique en alternant entre sorties aux bacs à sable et sorties aux bacs à compost. Ils trouveront cela ludique, c’est certain 😉

 

compostage-dechets-fruits

 

Articles recommandés

Articles recommandés

Articles recommandés

Abonnez-vous à notre Newsletter 💚