En lumière, le mag de la transition écologique, par OVO Energy France

Tous nos articles

Nos actualités

Gaz, électricité : comment garder les pieds sur terre quand les prix s’envolent ?

Par Estelle Papillon Le 6 octobre 2021
marche electricite et gaz augmentation prix

Vous avez peut-être entendu parler de l’augmentation à venir des prix du gaz et de l’électricité ? Pas de panique, on vous explique tout : combien ? Quand ? Pourquoi ? Quelles astuces pour ne pas faire exploser sa facture ? 

 

Le prix augmente, mais de combien ? 

 

Le prix de l’électricité a subi une hausse de 2,1 % depuis le début de l’année 2021 :

+ 1,6% en février (concerne 23 millions de ménages)

+ 0,5% en août 

Source : Médiateur national de l’énergie

 

Selon le Médiateur National de l’Énergie, le prix de l’électricité a subi une hausse de 2,1% depuis le début de l’année 2021 (+1,6% en février et +0,5% en août). Résultat des comptes, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie), acteur majeur dans la fixation des prix du marché, a annoncé une augmentation du tarif de l’électricité pour se prémunir au mieux des incertitudes liées au coronavirus dans le secteur des énergies. 

 

La hausse du prix, pour moi aussi ? 

La hausse de 1,6% a été répercutée pour 23 millions de ménages concernés par le tarif bleu d’EDF, et une autre de 2,6% pour les clients professionnels dépendant d’un tarif régulé. 

 

Passer au gaz, une bonne idée pour économiser ? 

Pas vraiment car les prix du gaz sont volatiles également. Édouard Vuillet, directeur des opérations chez OVO Energy, explique ces évolutions : « les prix du gaz s’envolent partout dans le monde, et nous sommes aujourd’hui à des niveaux records : le prix du gaz a été multiplié par dix par rapport à l’année dernière ». Effectivement, à tel point que l’augmentation du prix de gaz depuis le début de l'année atteint 39 %. De même, la facture de gaz annuelle d’un consommateur aurait augmenté de 543 € entre 2008 et 2020 annonce le médiateur national de l’énergie. 

 

Forte augmentation des prix du gaz en Europe :

+ 39% depuis janvier 2021

+ 543 € entre 2008 et 2020 sur la facture de gaz annuelle du consommateur

 Source : Médiateur national de l’énergie

 

Tarif fixe, tarif variable... que choisir ?

Si votre tarif est fixe, aucun risque. S’il est variable, faites preuve de vigilance. Édouard Vuillet précise que « les consommateurs ayant souscrit à des contrats à prix fixes ne verront pas le montant de leur facture énergétique augmenter » mais que « les ménages dépendant d’un tarif variable indexé sur les tarifs réglementés, subiront dès l’année prochaine une hausse des prix de l’électricité ». Pour limiter l’impact sur les ménages de ces augmentations, « le gouvernement a fait un geste en faveur des consommateurs les plus démunis, en distribuant des chèques énergie d’un montant de cent euros, aux ménages éligibles ». Près de 6 millions de Français en bénéficient.

 

Chèque énergie >> je découvre comment en bénéficier

 

Pourquoi de telles augmentations ?

Plus de chaleur, moins de vent… La météo n’était pas au rendez-vous pour encourager la production d'électricité d’origine renouvelable (solaire et éolienne), réduisant le temps de fonctionnement des panneaux photovoltaïques et des éoliennes. Mais comme disait grand-père “il ne faut pas tout mettre sur le dos de la météo”. Et à raison car la hausse des prix de l’énergie est aussi liée aux échanges d’énergie avec nos voisins européens, dont la production a parfois baissé dans des proportions plus importantes qu’en France (en Allemagne notamment, qui dépend largement des énergies renouvelables et du charbon…). C’est tout ? Pas tout à fait : les centrales nucléaires françaises ne peuvent pas produire plus que leur capacité pour pallier la baisse de production des énergies renouvelables. Trop de demande et pas assez d’offre, une situation qui entraîne des surcoûts de production et donc une augmentation des prix.  

Pour le gaz, c’est encore une autre histoire, la reprise économique post-confinement a accru la demande de manière considérable, notamment dans les autres pays européens plus dépendants que nous aux centrales à gaz. Cette demande en hausse, combinée à un hiver rigoureux l’an passé, a dangereusement éprouvé les réserves françaises et européennes de gaz naturel. En plus d’assécher les stocks en gaz, la relance a également eu un impact sur les prix, « en faisant considérablement augmenter la demande en gaz, par rapport aux niveaux relativement faibles de 2020, la reprise économique a mis sous pression le secteur énergétique, entraînant les prix à la hausse », rapporte Cliona Le Gall, chef de projet opérations chez OVO Energy. 

 

Que faire pour réduire le montant de sa facture d’électricité ? 

Si les prix augmentent, votre consommation elle, peut être réduite grâce à quelques gestes simples ou actions de plus long terme :

1/ Rien de mieux qu’un pull bien chaud et douillet pour passer l’hiver ! Le même confort, les surcoûts sur la facture en moins, pensez à baisser le chauffage de quelques degrés.

2/ Fini votre vieux frigo qui ronronne, votre grille-pain qui noircit les tartines, votre radiateur qui sent le brûlé… en plus de vous créer des contrariétés, ce sont des gouffres énergétiques ! Optez plutôt pour de l'électroménager et des moyens de chauffage affichant de très hautes performances énergétiques (THPE), tout en recyclant vos anciens équipements. 

3/ Vos appareils électroménagers ont aussi le droit de se reposer, les débrancher quand vous ne les utilisez pas permettra d’économiser des kilowatts ! 

4/ Passez aux lavages à froid pour le linge, loin d’être moins efficaces contre les tâches et les odeurs, ce geste simple est redoutable pour faire baisser sa facture d’électricité.

5/ Couvrir les poêles et casseroles quand vous cuisinez, c’est la garantie de ne pas salir vos plaques, de gagner du temps et d’économiser 25 % d’énergie environ.

6/ Vous ne vous douchez pas à plus de 60°C ? Régler la température du ballon d’eau chaude électrique entre 55 ℃ et 60 ℃ sera largement suffisant pour limiter le développement de bactéries pathogènes et limitera la consommation d’électricité nécessaire pour chauffer l’eau.

7/ Pas le moins cher mais de loin le plus efficace : la rénovation énergétique de votre logement pour améliorer sa performance thermique… Au chaud l’hiver, au frais l’été, bien toute l’année. 



Articles recommandés

Abonnez-vous à notre Newsletter 💚