En lumière, le mag de la transition écologique, par OVO Energy France

Tous nos articles

Au quotidien Featured

La pause-café : encore meilleure quand elle ne pollue pas !

Par Julie Hervault Le 15 novembre 2021
le-cafe

Avec une consommation annuelle de 5,6 kilos par habitant, on peut dire que les Français ont souvent une tasse de café en main. Hélas, cette boisson qui fait le tour du monde pour vous réveiller n’est pas la plus écologique. En Lumière explore quelques alternatives pour que vos petits déjeuners et après-repas ne soient pas si corsés pour la planète.

 

Mais d’ailleurs, d’où vient le café ?

S’il est originaire du golfe d’Aden, entre la corne de l’Afrique et l’Asie, le café est désormais principalement cultivé dans les zones tropicales : Amérique du Sud (Brésil, Colombie), Asie du Sud-Est (Viêt Nam, Indonésie), Afrique (Ethiopie). Bien souvent exploité en monoculture et exporté dans le monde entier, le café pèse lourd en carbone.

Ainsi, un kilo de café produit au Costa Rica et exporté en Europe représenterait près de 5 kilos de CO2, à raison d’environ 2 kilos de CO2 pour la production et le transport, et 3 kilos de CO2 de son arrivée chez nous jusqu’à sa consommation. Rapporté à un trajet du quotidien, c’est l’équivalent d’environ 25 km en voiture essence. Il faut ajouter à cela le fait que la consommation de café en capsule a explosé au cours des 10 dernières années, ajoutant autant d’emballages difficilement recyclables à cette facture carbone déjà lourde. Alors comment rendre le café plus écologique ?

Les boissons locales alternatives

Vous pouvez évidemment essayer les boissons chaudes produites à base de plantes facilement cultivables dans nos territoires. Café d’orge ou d’épeautre, ou encore infusion de sarrasin apporteront les notes d’amertume et de torréfaction qui plaisent dans le café. Mais le substitut qui se rapproche le plus de notre bon vieux ‘kawa’ reste probablement la chicorée. Vous savez, ce petit pot en alu jaune dans les placards de votre grand-mère.

Classique des petits-déjeuners, la racine nordiste est revisitée depuis quelques années par des chefs soucieux d’écologie et de production locale. On trouve parmi eux Florent Ladeyn, bien connu des spectateurs de Top Chef. Dans ses établissements de la région lilloise, il propose une cuisine préparée à partir d’ingrédients locaux et les boissons chaudes n’y échappent pas. Plutôt que l’expresso, on trouve donc à sa carte une chicorée travaillée avec des céréales, laissant la part belle à une amertume légèrement grasse et acide, faisant penser à s’y méprendre au café.

 

la-pause-cafe-ecolo

 

Des capsules réutilisables économes et écolos

Mais si comme 8 Français sur 10 vous ne pouvez pas vous passer de votre café du matin, d’autres options existent ! Vous pouvez par exemple opter pour les capsules rechargeables et réutilisables en lieu et place de celles - souvent non recyclables- vendues par les marques. Les sociétés Bluecup ou ReUseIt proposent ainsi des capsules en inox ou en plastique rechargeables, compatibles avec les machines Nespresso.

Et si vous n’êtes pas vraiment du matin et que remplir un aussi petit récipient vous semble difficile sans disperser du café partout, la société CAPS ME est à votre rescousse. En plus de proposer des capsules réutilisables elles aussi compatibles avec les machines Nespresso, la jeune entreprise créée pendant le confinement par deux étudiants (et une imprimante 3D !) a mis au point un système de remplissage et tassage du café automatique. Thomas Demeulenaere, responsable communication de CAPS ME, explique : « La plupart des possesseurs de capsules réutilisables que nous avons interrogés avant de lancer l’entreprise nous disaient qu’ils les avaient laissées au placard parce qu’elles étaient difficiles d’utilisation. Nous avons donc cherché à faciliter ce processus, en développant ce mécanisme  de trappe sous le réservoir pour remplir directement la capsule. ». Une idée née pendant la période de confinement.

 

CAPS ME - Vidéo de lancement des précommandes

 

Les retours sont très positifs, puisque la campagne de financement participatif et de précommandes réalisée par la société a rempli ses objectifs à presque 3000% ! Les attentes des utilisateurs sont évidemment fortes : en plus d’être écologique, ce système est également économique, dans la mesure où l’on met le café que l’on souhaite. Et si vous faites le choix de café responsables comme ceux distribués par Grain de Sail (qui achemine différents produits dont le café par voilier), les labels désormais connus comme Max Havelaar ou Ecocert, voire si vous moulez à partir de grains en vrac, vous consommerez également une boisson plus éthique ! What else ?

 

nespresso-image

Georges Clooney - Nespresso

 

Articles recommandés

Articles recommandés

Abonnez-vous à notre Newsletter 💚