En lumière, le mag de la transition écologique, par OVO Energy France

Tous nos articles

Au quotidien Featured

Ces produits et objets du quotidien qui n’existeront plus dans 10 ans

Par Pierre Manches Le 12 août 2021
ces objets n'existeront plus dans 10 ans

Voitures à essence, vaisselle jetable, chauffage au gaz, cuves à fuel, emballages… autant de marqueurs d’une époque dépassée. À l’heure où les pays et villes en Europe se dotent de plans ambitieux pour la mobilité électrique, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ou la production de plastique dans une logique de transition énergétique et écologique, il va falloir s’habituer à voir disparaître certains éléments de notre quotidien. Mais rassurez-vous, rien de mal à cela.

 

  • Les véhicules thermiques

En France, l’interdiction de la vente de véhicules thermiques a été fixée à 2040. Dans longtemps ? Pas vraiment car dès à présent, des restrictions s’opèrent concernant les véhicules essence ou diesel pour appuyer la transition énergétique. Au sein de la Métropole du Grand Paris par exemple, les véhicules qui ont des vignettes Crit’Air 4 sont interdits à la circulation depuis le 1er juin, du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures dans certaines zones, les zones dites « à faibles émissions métropolitaine » délimitées par le périmètre intérieur de l’autoroute A86. Un système similaire a été mis en place dans l'Eurométropole de Strasbourg, avec une entrée en vigueur qui sera progressive et s'étendra jusqu'en janvier 2028, date à laquelle les véhicules Crit’air 2 (niveau calculable ici) et plus seront totalement bannis. 

De quoi réfléchir sérieusement à l’avenir des véhicules thermiques, exclus petit à petit des zones de circulation. En Norvège, c’est dès 2025 que la vente de voitures thermiques sera interdite, une date butoir fixée à 2030 en Irlande ou au Danemark. Et les constructeurs ont senti le vent tourner. Ford ne proposera plus que des voitures 100 % électriques en Europe à partir de 2030. En bref : États, villes et même constructeurs automobiles font leur transition !

 


  • Le téléphone fixe branché sur le réseau RTC

Depuis 2018, les lignes de téléphones analogiques ne sont plus commercialisées. Reliées au RTC, le « réseau téléphonique commuté », autrement dit les installations de téléphonie fixe historiques, en cuivre, avec la fameuse prise T au mur, vont progressivement disparaître à partir de 2023, pour être raccordées au tout numérique. Aujourd’hui encore, chaque français ou presque dispose d’une ligne fixe branchée sur le réseau ou sur la box internet. 

 

 

  • Les annuaires papier

Dans les cabines téléphoniques, chez nos grands-parents, chez nos parents et parfois chez nous, l’annuaire papier ou encore « bottin » qui semblait indétrônable est pourtant en voie de disparition, remplacé par ses équivalents digitaux. Et leur disparition progressive est sans retour. Fin 2019, les derniers annuaires Pages Blanches (concernant les coordonnées des particuliers) ont été distribués. La dernière version papier des Pages Jaunes a elle été livrée fin 2020. De quoi devenir de véritables objets de collection. Neuf millions d'exemplaires ont été distribués en 2019, surtout dans les zones rurales. Pour trouver les coordonnées d’une entreprise ou d’un particulier, prière désormais de rechercher sur internet. Le groupe Pages Jaunes est d’ailleurs devenu Solocal group avec une plateforme unique de services de prise de rendez-vous, de click & collect, de devis en ligne… Une révolution pour cet ancien monument de papier !

 

page jaune annuaire


  • La vaisselle jetable dans la restauration rapide      

En 2020 la loi française « contre le gaspillage et pour l’économie circulaire » a fixé un certain nombre d’interdictions pour limiter l’usage des plastiques à usage unique, qui ont tendance à se retrouver facilement jetés dans la nature ou les océans. Depuis 2020, les assiettes, les gobelets ainsi que les cotons tiges en plastique à usage unique ont disparu de la circulation et ont été remplacés par des équivalents en papier par exemple. Depuis le 1er janvier 2021, les pailles, touillettes pour boissons chaudes, et autres menus objets en plastique à usage unique sont également interdits. Mêmes les fast-foods passeront le pas pour les repas pris sur place, les enseignes de la restauration rapide devront dès 2023 proposer des assiettes et ustensiles réutilisables. Et pas de panique pour vos pique-niques, vous n’aurez qu’à amener vos couverts réutilisables.

 

 

  • Les tableaux d’école et les craies     

Le bruit strident de la craie sur le tableau noir va peut-être disparaître. Car le numérique gagne du terrain, y compris dans les écoles. Et il permet de remplacer le bon vieux tableau noir ou vert classique par des tableaux interactifs, aux allures de grand écran plat tactile. Aussi appelés "tableaux pédagogiques interactifs" (TPI), ces dispositifs sont déjà répandus dans certains pays européens. Et ils présentent des avantages, en permettant d’enregistrer ses travaux et écrits, d’incruster des images, sons et vidéos en appui des cours… et d’éviter les traces de craies !

 

 

  • Les billets de transport en papier    

La digitalisation accélère la disparition des titres de transport en papier, qui sont de plus en plus dématérialisés. Dans de nombreux réseaux de bus (Grenoble, Lille, Ile-de-France…) il est ainsi possible d’envoyer un SMS payant, pour recevoir en échange un e-ticket de bus virtuel sur son smartphone. Pour les trains, les e-billets sont enregistrés directement dans son téléphone. Pour les vols en avion les cartes d’embarquement sont peu à peu transformées en document PDF à télécharger. Zéro papier et des transports en toute tranquillité. Mais les étourdis peuvent se rassurer. Il est toujours possible de les imprimer soi-même, au cas où…

 

 

  • Les chaudières au fioul

Malodorantes, peu sécurisantes et polluantes, les chaudières au fioul vont bientôt déserter les habitations. À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d'installer une chaudière au fioul neuve chez soi en France. Dans les logements neufs, cette interdiction est en vigueur depuis le 1er juillet. Cher, et surtout très polluant, le fioul est un mode de chauffage qui a fait son temps, à l’heure ou la transition au quotidien est sur toutes les lèvres. En France, 3,5 millions de foyers se chauffent encore au fioul, notamment dans les campagnes et les zones périurbaines. La ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon a même indiqué sa volonté « d’obliger à remplacer les chaudières au fuel ou au charbon qui sont en panne par une chaudière plus vertueuse". Avec en ligne de mire un objectif précis : remplacer d'ici 2028 la quasi-totalité des chaudières par des modèles plus écologiques.

 

  • Le chauffage au gaz

L’installation d’un chauffage au gaz devient interdite dans tous les nouveaux projets de construction de logements individuels neufs à partir de cet été. Une interdiction qui concernera les logements collectifs à partir de 2024, et doit participer à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Avec 4 kg de CO2/m2/an dès 2021, la consommation maximale autorisée dans les maisons individuelles neuves entraînera une division par 10, par rapport au parc existant. « C’est la première fois qu’une réglementation impose un seuil maximal de consommation de carbone », a commenté Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.


  • Les chargeurs de téléphone portable
      Vous en avez marre de chercher votre chargeur de téléphone ? Le rechargement par induction est votre solution ! Il suffit désormais de poser l’appareil sur un petit socle spécifique qui commence à faire son apparition sur les éléments du mobiliers (bureaux, lampes… voire canapés) ce qui permet de laisser son téléphone se charger sans avoir aucune manipulation à effectuer, tout en économisant des mètres de fils. Le petit plus non négligeable de cette solution est d’éviter de passer des heures à démêler les fils entortillés… puisqu’il n’y a plus de fils !

 

Articles recommandés

Articles recommandés

Abonnez-vous à notre Newsletter 💚