En lumière, le mag de la transition écologique, par OVO Energy France

Tous nos articles

Nos actualités Featured

Rentrée scolaire écologique : tout le monde peut s’y mettre

Par Estelle Papillon Le 10 septembre 2021

Une rentrée scolaire écologique, c’est possible. Il suffit d’agir à son échelle sur le choix des fournitures, les transports, la réduction des déchets, etc. Six conseils pour se lancer.

 

C’est la rentrée, et c’est le moment de s’intéresser aux moyens de faire de ce début d’année une rentrée scolaire écologique. Et les établissements scolaires ne sont pas les seuls à pouvoir agir pour une école plus responsable. Élèves et parents peuvent aussi apporter leur pierre à l’édifice.

 

1 - Limiter les achats, en réutilisant les fournitures

Avant d’acheter de nouveaux crayons, feutres, stylos ou gommes, autant utiliser ceux de l’année précédente “jusqu’au bout”. Quitte à passer un peu de temps pour leur donner un coup de jeune : une trousse passe en machine à laver, une ardoise peut aussi facilement être nettoyée et utilisée une année de plus. Un classeur en bon état peut également être récupéré. Quant aux cahiers entamés mais non terminés, les pages vierges restantes feront de très pratiques feuilles de brouillon (ou de dessin).

Et surtout, avant de dévaliser les magasins, ne pas oublier d’attendre les consignes des enseignants, pour ne pas acheter du matériel inutile qui dormira au fond d’un tiroir ! Les enfants sont de plus en plus sensibles - et sensibilisés - à la protection de l’environnement. Le choix des fournitures de rentrée représente un moment idéal pour échanger avec eux sur le sujet, et faire un peu de pédagogie.

 

jeune qui jouent ovo energy

 

2 - Favoriser les achats de seconde main          

Quand on ne trouve pas les éléments demandés par l’école dans ses placards, il est toujours possible, avant d’acheter du neuf, de se tourner vers les produits d’occasion : sites Internet, ressourceries, boutiques Emmaüs… plein de solutions s’offrent aux consommateurs, qui y trouveront cartables, trousses, classeurs, etc.. en excellent état. Une démarche meilleure pour la planète mais aussi bien plus économique, avec des cartables de marques reconnues vendus 5 fois moins chers que le prix initial. Et l’occasion d’avoir un cartable vintage à faire pâlir d’envie les petits camarades.

 

3 - Choisir des produits respectueux de l’environnement

Une rentrée scolaire écologique, cela passe aussi par une attention toute particulière aux produits que l’on achète. L’Ademe propose ainsi une infographie pour équiper ses enfants sans risque et éviter les composants nocifs.

 

 

En favorisant les labels et les produits recyclés, on s’assure que les fournitures, accessoires ou vêtements seront les moins dangereux - que ce soit pour la planète ou leurs utilisateurs.

 

4 - Éviter le jetable

Pour le goûter ou pour boire, on peut aussi s’équiper de produits durables : des gourdes à la place des bouteilles en plastique des gobelets ou des boîtes à goûter réutilisables ou encore des mouchoirs en tissu ou des couverts lavables. Autant d’objets qui éviteront de gaspiller des matières premières !

Et pour limiter les emballages qui viennent gonfler nos poubelles, rien ne vaut le fait maison : des biscuits secs cuisinés chez soi, emballés avec des “beewraps”, des tissus recouverts de cire d’abeille réutilisables, de la compote transportée dans des gourdes réutilisables, ou même un simple fruit dans un pochon en tissu. Il suffit de prendre le pli..

 

petit fille do it yourself

 

5 - Adopter la mobilité douce

Autre poids sur le bilan carbone : le transport. Pour limiter les émissions carbone, cette année, on peut aussi changer ses habitudes de trajet pour se rendre dans son établissement scolaire : oubliez la voiture individuelle ! On peut déjà privilégier les transports en commun, pour une rentrée scolaire écologique.

Parmi les solutions encore plus bénéfiques pour l’environnement : le vélo, bien sûr, ou la marche à pied. Et pour plus de convivialité, pourquoi ne pas organiser un pédibus, un ramassage scolaire pédestre, qui rassemble plusieurs enfants ? Sur la communauté d’agglomération du Grand Lyon, plus d’une centaine de lignes, avec plusieurs points de ramassage, sont ainsi en service, gérées par des bénévoles qui se relaient. 

 

6 - Participer et encourager les projets dans les établissements

Pour sensibiliser plus largement au sujet, il est toujours possible d’organiser ou d’encourager des initiatives collectives pour l’environnement. Grâce à des programmes comme le label Eco-école, l’éducation au développement durable prend ainsi une place de choix dans les établissements scolaires. Au programme : actions en faveur de la réduction ou du meilleur tri des déchets, protection de la biodiversité, actions de solidarité, récupération d’eau, etc. De la maternelle au lycée, enseignants, personnels et élèves peuvent s’engager pour une école plus vertueuse. Pourquoi, par exemple, ne pas proposer des ateliers DIY autour du recyclage ou de la réduction des déchets lors de kermesses ou de fêtes de fin d’années ?

Enfin, pour les élèves qui souhaitent s’impliquer davantage, ils peuvent faire le choix de se présenter comme éco-délégués de leur établissement, et devenir moteurs sur les projets éco-responsables. L’Education nationale propose un guide pratique pour mieux comprendre les enjeux et le rôle des éco-délégués. Chacun peut donc agir, à son niveau, selon ses envies.

 

petit jeu ovo energy

 

Articles recommandés

Articles recommandés

Abonnez-vous à notre Newsletter 💚